Charles Nicolas FABVIER était un soldat napoléonien, un politicien, un ambassadeur… mais surtout un Héro Grec libérateur d’Athènes en 1826 ! Né le 10 décembre 1782 à Pont-à-Mousson, mort le 15 septembre 1855 à Paris, il s’engage au côté des Philhellènes de 1823 à 1829. Après l’indépendance de la Grèce il devient notamment député de la Meurthe et sera toujours préoccupé des questions d’Orient.

Set Fabvier 1927

Cette série de timbres utilise pour modèle le médaillon présenté ci-dessous qui est actuellement visible dans sa ville natale Pont-à-Mousson. Je ne décrirais pas le parcours militaire très riche, trop riche même, nous retiendrons le principal : élève de l’Ecole Polytechnique, il intègre le 1er régiment d’artillerie. Il comptera parmi les volontaires de la cause Polonaise puis Espagnole avant de rejoindre les Philhellènes. Moins glorieux il sera le signataire de la capitulation en 1814 au nom du Duc de Mortier et du Maréchal de l’Empire Marmont.

Charles Nicolas Fabvier medaille
Médaille à l’effigie de Charles Nicolas Fabvier – 1828, réalisé par  Pierre Jean David d’Angers en bronze. Domaine public.

Ces trois timbres présentent un élément philatélique majeur ! C’est la première fois que sur un timbre de Grèce l’on retrouve l’inscription « Helleniki Demokratia » et non « Hellas ». Ce fait est abordé dans une étude fantastique de Jeffrey L. Kallen qui publie en 2002  : « L’idée de nation : Le timbre-poste grec (1924-1982) ». Il explique à quel point le timbre et, la façon dont il est rattaché au pays, exprime le concept et l’identité même de ce pays (langue, élément de langage, symbolique). Pour lui le label « Hellas » est neutre et c’est parfaitement visible sur les  émissions de la Grosse Tête d’Hermes avec « ΕΛΛΑΣ » qui est carrément raccourci en « ΕΛΛ ».

Tirage_de_Paris_-_20_Lepta
1861, 20 Lepta tirage de Paris. Photo originale de Louis Fanchini.

« Bien que des émissions ultérieures de la Première République aient reposé surtout sur la simple dénomination ΕΛΛΑΣ, sans aucune référence internationale […] cette période est aussi remarquable par son usage avant-gardiste de la dénomination ΕΛΛΗΝΙΚΗ ΔΗΜΟΚΡΑΤΙΑ […]. L’interprétation primaire du timbre est historique, nationaliste et internationaliste : elle se réfère à la victoire du général français Flavier pendant la guerre de l’Indépendance de la Grèce, qui s’est soldée par la libération d’Athènes de la domination Turque en 1826. Le choix […] est significatif en tant que référence indiciaire aux structures politiques et démocratiques de l’époque ».

Hellenika demokratia

La série « Fabvier 1927 » sera surchargé en 1932. Il était nécessaire de s’adapter aux changements de tarifs qui passaient de 1,50 drachme à 2 drachmes pour l’intérieur et 4 drachmes à l’international. Le 1 drachme rouge ne sera pas surchargé, rouge sur rouge ça ne marche pas… et c’est surtout inutile car 1+1=2 (je n’ai pas su me retenir de l’écrire).

1932 surcharge Fabvier

Charles Nicolas FABVIER embarque à Malte pour être débarqué au Péloponnèse à Navarin (actuelle Pylos) en 1823 et participe à la remise en état de la citadelle (prise en 1821). Sa qualification d’artilleur est très apprécié pour la mise en place du magasin à poudre. Navarin est le thème de l’article que j’ai soumis au Delcampe Magazine donc je n’en dirai pas plus, suspense !

On notera que la ville natale de Charles Nicolas FABVIER, Pont-à-Mousson, abrite aujourd’hui un philatéliste émérite en la personne de Robert Abensur qui vient d’être distingué le 3 Avril 2018 par The Roll of Distinguished Philatelists de la Royal Philatelic Society (signature du parchemin le 27 Juillet 2018). Vous pouvez retrouver le communiqué de presse sur ce lien.

Monsieur Abensur, Président de l’Académie de Philatélie Française, travail non loin de l’actuelle rue Fabvier, ce qui me paraît être un clin d’œil philatélique de circonstance ! Toutes nos félicitations !

Robert Abensur

« Robert Abensur vit à Pont-à-Mousson dans le nord-est de la France. Il a fait de nombreuses recherches et remplit toutes les conditions requises pour devenir signataire du Roll of Distinguished Philatelists. Ses principaux domaines de collection et de recherche sont la réglementation et les tarifs postaux de France et d’Alsace-Lorraine. Son dernier ouvrage publié en 2017 traite de la voie franco-sarde dans les relations internationales (1818-1851) et il a publié plus de cent articles sur des sujets variés en France et ailleurs.

Il est président de l’Académie de philatélie depuis 2002, a été nommé chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2009, a obtenu une médaille de grand or en 2015 en exposition FEPA pour Correspondance maritime entre la France et les pays étrangers. Tarifs et voies d’acheminement 1828-1849 et a organisé de nombreuses rencontres et expositions philatéliques en France. »

Roll of distinguished philatelists

Crédit image à la une : Cédric Boissière sur Wikipedia français, Domaine public.