Le Lieutenant Mitralexis Marinos est un jeune pilote de la HAF : Hellenic Air Force. En ce 2 Novembre 1940 il est stationné sur l’aéroport de Mikra à Thessalonique, avec les cinq autres pilotes de son escadre. L’escadron possède 6 PZL de fabrication Polonaise, munis d’un système d’oxygène américain et d’une radio allemande…

 

PZL P.24FG

 

Ces jeunes pilotes reçoivent un ordre d’interception, 15 avions Italiens font route vers eux. L’engagement aura lieu au-dessus de Langada et, à l’issue d’un engagement acharné, le Lieutenant Mitralexis Marinos se retrouve à court de munitions ! Il accélère alors en direction d’un bombardier CANT Z.1007 et le percute au niveau de l’empennage arrière.

 

CANT_Z.1007_bis,_Sicily,_1941
 CANT Z.1007 bis, prise de vue en Sicile

 

Les deux avions se posent en catastrophe, le Lieutenant réussissant à capturer l’équipage Italien ! La propagande diffusera cet acte de bravoure qui gonflera le moral Grec lui permettant de tenir en échec les armées italiennes au point que Hitler enverra ses troupes « résoudre le problème Grec ».

 

1968 Hellenic Royal Air Force
1968 – Hellas 1108

 

Parlons philatélie. Etonnamment la production philatélique Grecque est assez pauvre autour du personnage. Malgré 5 victoires il ne semble pas avoir marqué durablement la Grèce, d’ailleurs cet unique timbre (ci-dessus) est produit sous la Dictature des Colonels ce qui donne un aspect propagandiste important à celui-ci. Le Lieutenant Mitralexis Marinos est donc associé plusieurs fois à l’Idée Nation et, participe à l’écriture moderne du nationalisme Grecque, de gauche comme de droite, ce qui est peut-être la source de sa confidentialité philatélique au profit de thèmes politiques moins objectifs.

De plus, notre personnage est mort en temps de paix lors d’un vol d’entrainement en 1948, ce qui malheureusement lui enlève l’aura de sacrifice souvent recherché par les gouvernements…